Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que doivent-faire les musulmans face à la montée d’oppression et de perversité en France ?

Question :

 

Qu’Allah soit bienfaisant envers vous, étant donné que le mal s’est beaucoup répandu en France comme la permission du mariage entre deux hommes ou deux femmes, et le refuge est auprès d’Allah, ainsi que d’autres atrocités, nous voyons des frères qui reniaient auparavant l’obligation de la hijra, la reconnaitre à présent. Surtout depuis que les agressions envers nos sœurs voilées ont beaucoup augmenté dans les rues, elles se font insulter, frapper et autres, parfois même par des policiers, et c’est a Allah que nous demandons l’aide.

 

Ces frères souhaitent donc faire la hijra, mais ils craignent la pauvreté et le manque de subsistance. Ils souhaitent donc un conseil à ce sujet, ainsi qu’un conseil pour nos sœurs qui n’ont pas les capacités d’accomplir la hijra rapidement.

 

Réponse :

 

Nous avons déjà répondu au sujet de la hijra dans de précédant cours et dans de nombreuses assises.

 

Peut-être que les frères pourront leur donner certains de ces enregistrements dans lesquels nous avons parlé de ce sujet [1], car comme nous avons un cours maintenant, nous ne pourrons pas répéter ces paroles. Mais en résumé je dis :

 

Tout d’abord, les savants ont dit : il n’y a plus de péché après la mécréance. Celui qui commet la mécréance, attends-toi à ce qu’il commette tout mal et perversité.

 

Et les pays de mécréance sont des pays dans lesquels il faut s’attendre à tout mal et perversité, car il n’y a plus de péché après la mécréance. C’est le plus grand des péchés et Allah n’a interdit la mécréance que par ce qu’elle mène à toute sorte de maux dans la vie mondaine et la religion.

 

Ce qui a été mentionné n’est donc que peu parmi les nombreuses conséquences néfastes qu’il y a à rester en terre de mécréance.

 

Mais ce n’est pas étonnant, ce qui est étonnant et qu’ils proclament cela ouvertement ces derniers temps. Certains pays ont commencé à extérioriser ouvertement le mal et la perversité alors qu’auparavant cela était caché.  Ceci prouve l’effondrement et l’anéantissement de ces pays, au point où les gens du mal et de la perversité ont pris le dessus en atteignant de hautes places et extériorisent maintenant ce qui était honteux auparavant.

 

C’est une annonce de l’extinction de ces pays et une bonne nouvelle pour les croyants. Mais c’est en même temps un danger pour tous ceux qui se trouvent là-bas, et tous ceux qui se sont fait tromper par ces gens. Et malheureusement, ils sont très nombreux dans les pays musulmans, qu’Allah fasse qu’ils ne se multiplient pas. Ce sont eux qui nous ramènent tous ces méfaits, et ceci est malheureux. Il faut donc prendre garde à ces deux choses :

 

- que le musulman reste en terre de mécréance,

 

- et que certains criminels et hypocrites transmettent les maladies des mécréants dans les pays musulmans de manière concrète et conceptuelle.

 

Prenez donc garde à cela. Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit :

 

« Je me désavoue de tout musulman vivant parmi les polythéistes. »

 

Quant à la peur de la pauvreté, elle est due à un manque de confiance (en Allah), car celui qui place réellement sa confiance en Allah, Allah ne le laissera pas tomber.

 

وَمَنْ يَتَّقِ اللَّهَ يَجْعَلْ لَهُ مَخْرَجًا وَيَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لَا يَحْتَسِبُ وَمَنْ يَتَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ فَهُوَ حَسْبُهُ

 

« Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. »

 

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas accomplir les causes. Oui, nous accomplissons les causes, mais cela ne veut pas dire que nous devons exagérer dans ces causes jusqu’à devenir incapable et lâche puis agréer le mal.

 

L’Islam a permis à la femme de voyager dans le but d’accomplir la hijra sans mahram, si la crainte liée à son voyage est moindre comparée au méfait de rester en terre de mécréance.

 

Regardez, n’est-ce pas un grand méfait qu’une femme voyage sans mahram à cette époque ? C’est un grand méfait, mais qu’elle reste en terre de mécréance est encore plus dangereux pour elle.

 

Une femme faible qui voyage et émigre, quelle va-t-être sa situation ? Quelles vont être ses provisions ?

 

Allah ne les a pas laissé tomber. Il faut donc que le croyant sache et ait la certitude que s’il souhaite le salut, Allah ne le laissera pas tomber.

 

Si quelqu’un est dans les préparations, mais qu’avec cette situation surtout en France, et malheureusement j’ai entendu que maintenant la Belgique et la Hollande suivaient également cette voie, donc si c’est ainsi, afin d’amoindrir le mal, il accomplit la hijra comme celle de ceux qui ont émigré en Ethiopie et qui fut la première hijra. Ils ont émigré d’un pays mécréant vers un autre pays mécréant où le mal était moindre que dans le premier, une mécréance  moindre que l’autre. Et ils ont les capacités de faire cela.

 

Ceux qui trouvent des restrictions en France peuvent se rendre en Suisse, en Allemagne, en Suède, en Norvège, en Angleterre… Ils ont les capacités de se rendre dans ces pays et ainsi être préservés du mal présent en ce moment.

 

Et cela ne veut pas dire que l’on agrée ces pays, car ce sont également des pays mécréants, mais ils s’y rendent seulement le temps de se préparer à partir. Ils se précipitent de sortir de l’endroit nuisible pour se rendre dans un endroit où la nuisance, ainsi que le mal et la perversité sont moindres.

 

Tout comme l’ont fait les musulmans lors de la première hijra, ils sont sortis de la Mecque qui était une terre de mécréance pour se rendre en Ethiopie qui était une terre où la mécréance était moindre.

 

C’est pour cette raison que notre Cheikh, Cheikh Obayd (Al Jabiri), qu’Allah le préserve, a délivré une fatwa aux frères qui subissent des nuisances, leur disant de se rendre auprès de leurs frères à Birmingham. Ce n’est pas une condition (d’aller là-bas), mais le Cheikh a dit cela lorsqu’il a su que ceux là se préservaient.

 

Mais maintenant, même en Angleterre la situation en est arrivée aux meurtres et aux combats entre les musulmans et les mécréants. Si le musulman se trouve seul, les mécréants l’agressent, il est même possible qu’ils le tuent.

 

Et certains ignorants parmi les musulmans se vengent… Le musulman n’est donc pas en sécurité pour sa personne, son honneur et ses biens, et la femme musulmane n’est pas en sécurité pour sa personne, son honneur et ses biens, à cause de la transgression et l’oppression présentes là-bas.

 

Surtout que s’ils portent atteinte à un musulman alors c’est une question discutable, mais si cela arrive à un mécréant alors c’est un crime qui ne peut être pardonné. Ceci est la balance des mécréants : le sang du mécréant est un crime qui ne peut être pardonné, quant au sang du musulman, c’est une question discutable, ils doivent chercher, enquêter puis analyser.

 

Le musulman doit donc chercher un endroit où il sera en sécurité. Et d’après certains frères là-bas, je sais que certains endroits sont calmes, comme le Luxembourg, la Suède, la Norvège… Et si certains de ces pays sont éloignés, ils ont également l’Allemagne, l’Italie ainsi que d’autres pays dans lesquels ils peuvent se rendre et trouver du répit. Et Allah ne les laissera pas tomber.

 

Une personne dit :

 

Les agressions envers les musulmans et les mosquées sont devenues plus courantes en Angleterre que dans les autres pays depuis les derniers événements.

 

Réponse :

 

Oui, comme je l’ai mentionné. La parole de Cheikh Obayd est ancienne, mais depuis les derniers événements, la situation est devenue difficile pour les musulmans en Angleterre.

Et la louange est à Allah, je connais beaucoup de frères à qui Allah a accordé la réussite, qui sont sortis d’Angleterre. Certains sont partis en Égypte, d’autres sont venus au Yémen et certains sont partis dans d’autres pays.

 

Et c’est ainsi que le musulman doit craindre Allah et prendre soin de préserver sa religion. Rien n’est équivalent au salut dans la religion.

 

Malheureusement, certains se sont habitués à la vie dans l’opulence, ils n’arrivent pas à délaisser cela, ils ne supportent pas. Il y a des coupures d’électricité, il doit porter le gaz sur son dos, il y a des poubelles de partout, il marche en se bouchant le nez à cause des mouches… Il ne supporte pas ce mode de vie, ils souhaitent une vie dans l’aisance [2].

 

Avec la mécréance, tu agrées ce luxe ?! C’est-à-dire que tu vends ta religion pour des choses qui ne t’appartiennent même pas. Ces paysages verts ne t’appartiennent pas, ils appartiennent à autrui. En plus, les loyers sont chers.

 

En fait, même si tu gagnes beaucoup d’argent, tu en dépenses beaucoup également. La plupart des frères là-bas sont endettés, ils gagnent 1000 ou 1500 euros, mais tout  est dépensé.  Dès qu’il touche son salaire, les dettes arrivent… pour la voiture, le loyer, les études et pour chaque chose. La fin du mois n’arrive pas sans qu’il ne soit endetté, donc quel est l’intérêt ?

 

Vis-tu pour l’ici-bas ? Qu’attends-tu de cette vie alors que ta religion s’affaiblit, que tu peux te faire prendre tes enfants, que ta religion s’affaiblit, que les mécréants prennent le dessus, etc.

 

Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani

 

Traduit et publié par daralhadith-sh.com

Tag(s) : #Fatwas

Partager cet article

Repost 0