Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Demander en mariage une femme qui ne porte pas le voile

Cheikh Mohamed Ali Ferkous

 

Question :

 

M’est-il permis de demander en mariage une femme qui prie, mais qui ne porte pas le voile, sachant que je voudrais lui imposer le port du Djilbâb(1) après notre mariage ? Que me conseillez-vous ?

 

Réponse :

Louange à Allâh, Maître des Mondes ; et paix et salut sur celui qu’Allâh عزّ وجلّ a envoyé en miséricorde pour le monde entier, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection. Cela dit :

 

En principe, la prière doit conduire la personne à pratiquer la religion sur la bonne voie. Le Prophète صلَّى الله عليه وسلَّم dit : « La prière est la première chose à propos de laquelle la personne sera interrogée au Jour de la Résurrection. Si elle a été correctement acquittée, toutes ses œuvres seront valides. Mais si elle ne l’est pas, toutes ses œuvres seront nulles. »(2) Alors, celui dont la prière ne l’empêche pas de commettre la turpitude et les actes blâmables, ses œuvres sont alors incomplètes.

 

Ainsi, ne pas porter de voile par la femme est un acte de turpitude. Allâh سبحانه وتعالى a ordonné aux gens de ne pas exposer leur ‘Awra([3]) en disant dans les versets :

 

﴿يَٰبَنِيٓ ءَادَمَ خُذُواْ زِينَتَكُمۡ عِندَ كُلِّ مَسۡجِدٖ[الأعراف: 31].

Sens du verset :

 

Ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de salât portez votre parure [vos habits]  ﴿ [s. Al-A‘râf : v.31]

 

Allâh سبحانه وتعالى dit également :

 

﴿يَٰبَنِيٓ ءَادَمَ قَدۡ أَنزَلۡنَا عَلَيۡكُمۡ لِبَاسٗا يُوَٰرِي سَوۡءَٰتِكُمۡ وَرِيشٗاۖ وَلِبَاسُ ٱلتَّقۡوَىٰ ذَٰلِكَ خَيۡرٞۚ ذَٰلِكَ مِنۡ ءَايَٰتِ ٱللَّهِ لَعَلَّهُمۡ يَذَّكَّرُونَ ٢٦ يَٰبَنِيٓ ءَادَمَ لَا يَفۡتِنَنَّكُمُ ٱلشَّيۡطَٰنُ كَمَآ أَخۡرَجَ أَبَوَيۡكُم مِّنَ ٱلۡجَنَّةِ يَنزِعُ عَنۡهُمَا لِبَاسَهُمَا لِيُرِيَهُمَا سَوۡءَٰتِهِمَآۚ إِنَّهُۥ يَرَىٰكُمۡ هُوَ وَقَبِيلُهُۥ مِنۡ حَيۡثُ لَا تَرَوۡنَهُمۡۗ إِنَّا جَعَلۡنَا ٱلشَّيَٰطِينَ أَوۡلِيَآءَ لِلَّذِينَ لَا يُؤۡمِنُونَ ٢٧ وَإِذَا فَعَلُواْ فَٰحِشَةٗ قَالُواْ وَجَدۡنَا عَلَيۡهَآ ءَابَآءَنَا وَٱللَّهُ أَمَرَنَا بِهَاۗ قُلۡ إِنَّ ٱللَّهَ لَا يَأۡمُرُ بِٱلۡفَحۡشَآءِۖ أَتَقُولُونَ عَلَى ٱللَّهِ مَا لَا تَعۡلَمُونَ ٢٨[الأعراف].

Sens des versets :

 

Ô enfants d’Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. Mais le vêtement de la piété, voilà qui est meilleur. C’est un des signes [de la puissance] d’Allâh, afin qu’ils se rappellent. Ô enfants d’Adam ! Que le diable ne vous tente point, comme il a fait sortir du paradis vos père et mère, leur arrachant leur vêtement pour leur rendre visibles leurs nudités. Il vous voit, lui et ses suppôts, d’où vous ne les voyez pas. Nous avons désigné les diables pour alliés à ceux qui ne croient point, et quand ceux-ci commettent une turpitude, ils disent : “C’est une coutume léguée par nos ancêtres et prescrite par Allâh”. Dis : “[Non,] Allâh ne commande point la turpitude. Direz-vous contre Allâh ce que vous ne savez pas ? ”  ﴿ [s. Al-A‘râf : v.26-28]

 

Les gens, à l’époque préislamique, faisaient la circumambulation [autour de La Ka‘ba] en étant nus. En effet, la nudité et le dévoilement entrent dans le sens de la turpitude.

 

Par ailleurs, Allâh عزّ وجلّ a ordonné aux femmes de se voiler en disant dans le verset :

 

﴿وَقَرۡنَ فِي بُيُوتِكُنَّ وَلَا تَبَرَّجۡنَ تَبَرُّجَ ٱلۡجَٰهِلِيَّةِ ٱلۡأُولَىٰۖ[الأحزاب: 33]

Sens du verset :

 

Restez dans vos foyers ; et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l’Islam (Djâhiliyah)  ﴿ [Al-Ahzâb (les Coalisés) : v. 33], ainsi que dans le verset :

 

﴿يَٰٓأَيُّهَا ٱلنَّبِيُّ قُل لِّأَزۡوَٰجِكَ وَبَنَاتِكَ وَنِسَآءِ ٱلۡمُؤۡمِنِينَ يُدۡنِينَ عَلَيۡهِنَّ مِن جَلَٰبِيبِهِنَّۚ[الأحزاب: 59].

Sens du verset :

 

Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles  ﴿ [s. Al-Ahzâb (les Coalisés) : v.59]

 

Par conséquent, si cette femme n’applique pas les textes religieux qui lui ordonnent de se voiler, et si sa prière n’a pas un impact positif sur elle et ne la mène pas à délaisser la turpitude et les actes blâmables, nous vous conseillons de ne pas la demander en mariage car, sans aucun doute, il sera difficile à l’homme, après l’avoir épousée, de l’orienter vers la bonne voie qu’il entrevoit. À ce sujet, les ulémas ont établi une règle qui dit : « Repousser [le mal] passe avant le fait de l’enlever. »

 

Il vaudra mieux, alors, la laisser aujourd’hui que de se marier avec elle, puis la répudier plus tard ou annuler l’acte de mariage en raison d’une désobéissance de sa part. Le pire qu’on craint, toutefois, est qu’il la suive dans son engouement, tombe dans son piège et soit tellement séduit par elle, qu’il approuvera des actes blâmables et les considérera comme des actes louables ; et c’est à Allâh Seul qu’on demande assistance.

 

Le savoir parfait appartient à Allâh سبحانه وتعالى, et notre dernière invocation est qu’Allâh, Seigneur des Mondes, soit Loué et que prière et salut soient sur notre Prophète, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Résurrection.

 

Alger, le 20 de Radjab 1427 H,


correspondant au 14 août 2006 G.

 

 

(1) Habit au moyen duquel la femme se voile en couvrant toutes les parties de son corps, de la tête jusqu’aux pieds. (NDT).

 

(2) Rapporté par At-Tabarânî dans Al-Mou‘djam Al-Awsat (1859) et par Al-Maqdişî dans Al-Ahâdîth Al-Moukhtâra (2579), par l’intermédiaire d’Anas رضي الله عنه. Ce hadith est jugé authentique par Al-Albânî dans Sahîh Al-Djâmi‘ (2573) et dans As-Silsila As-Sahîha (1358).

 

(3) Les parties du corps que la personne doit voiler devant les autres. (NDT).

 

Source :

 

http://ferkous.com

Tag(s) : #Femme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :