Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La meilleure des formules de rappel dans l’unicité d’Allâh

Règles & fondements

dimanche 27 mars 2016, par Ismaïl Ibn Hâdî

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

La meilleure des formules de rappel est « Lâ ilâha illâ Allâh », comme dans le hadîth rapporté par at-Tirmidhî et d’autres :

« La meilleure formule de rappel est Lâ ilâha illâ Allâh, et la meilleure invocation est al-HamdouLLileh. » Dans al-Mouwattâ et ailleurs, d’après Talha Ibn ‘Oubeyd Allâh, le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

« La meilleure des choses que j’ai dite ainsi que les Prophètes qui m’ont précédé c’est : Lâ ilâha illâ Allâh, wahdahou lâ charîka lah ; Il n’est de divinité qui en mérite l’adoration si ce n’est Allâh, l’Unique et qui n’a pas d’associé, à Lui la Royauté et à Lui la Louange, et Il est puissant sur toute chose. » [1]

La parole « Il n’y a pas de divinité qui ne mérite l’adoration si ce n’est Allâh » [Lâ ilâha illâ Allâh], est la meilleure formule de rappel et la plus complète. Elle est l’intermédiaire entre le Tawhîd et le polythéisme.

Elle constitue la parole de sincérité et l’anse la plus solide. Certes le meilleur rappel est « Il n’y a pas de divinité qui ne mérite l’adoration si ce n’est Allâh », en prononçant cette parole avec ta langue, tu y portes une foi ferme en son sens avec ton cœur, et tu manifestes son application avec tes membres, car elle représente l’anse la plus solide. C’est une parole de piété et une parole de sincérité profonde.

Elle symbolise une grande parole. Ceci dit, quiconque connaît son sens mais ne la prononce pas avec sa langue, ou n’en connaît pas son sens, ou connaît son sens mais ne la met pas en application, invoquant autre qu’Allâh et adorant autre qu’Allâh, contredit sa mise en œuvre.

C’est une parole énorme et quiconque la met en œuvre véritablement entrera au Paradis, car elle constitue la clé du Paradis. [2]

La formule « Lâ ilâha illâ Allâh » est extraordinaire. Elle est facile à prononcer, mais elle est immense dans la balance, car elle renferme en réalité tout l’Islâm. Cependant, ce ne sont pas de simples mots qui n’auraient aucun sens ni aucune exigence.

En plus, d’avoir un sens, elle repose sur des piliers et des conditions qu’il incombe de connaître. Si ce n’était que de simples mots, il suffirait que n’importe qui les prononce pour devenir musulman, quand bien même il ne ferait quoique ce soit. C’est une parole étonnante, dotée de sens et d’exigences, de piliers et de conditions qu’il faut mettre en œuvre.

C’est pourquoi elle n’a aucun bénéfice si elle n’est pas accompagnée de tous les points que nous avons rappelés. [3]

Elle est la meilleure des formules de rappel. La meilleure des paroles que peuvent prononcer les gens dans le Tawhîd est bien « Lâ ilâha illâ Allâh ».

Ceci dit, la meilleure des paroles de manière générale est la Parole d’Allâh – ‘Azza wa Djal, ensuite après la Parole d’Allâh, la meilleure des paroles que peuvent prononcer les gens est la parole du Tawhîd « Lâ ilâha illâ Allâh », qui signifie que nul ne mérite d’être adoré si ce n’est Allâh. [4]

C’est sur cette parole que les créatures ont été crées, que les envoyés ont été envoyés, que les Livres divins ont été révélés, et elle différencie les gens entre les croyants et les mécréants, les gens heureux du Paradis, et les malheureux de l’Enfer, elle est l’anse la plus solide, la parole de piété, et elle représente le plus grand pilier de la religion, et la plus importante des branches de la foi.

C’est une parole qui mène à la voie heureuse du Paradis, et celle qui protège de l’Enfer. C’est une parole de témoignage, et la clé de la demeure du bonheur. Elle caractérise le fondement de base de la religion, sa fondation et la tête de son ordre. [5]

Notes

[1] Madjmou’ al-Fatâwa de Ibn Taymiyyah, 10/226

[2] Charh Kitâb il-’Ouboûdiyyah du SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.262

[3] Charh Tafsîr Kalimat it-Tawhîd du SHeikh al-Fawzân, p.81

[4] Charh al-’Ouboûdiyyah de SHeikh ’Abdel-’Azîz ar-Râdjihî, p.160

[5] Fiqh al-Ad’iyyah wal-Adhkâr de SHeikh ’Abder-Râzq al-Badr, p. 144

Source :

http://www.manhajulhaqq.com

Tag(s) : #Aquida - Tawid

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :